banniere14

Téo Courant de la Mini News #14 : « Nous les femmes »*

Une chose est sûre, les femmes ne comptent plus pour des prunes ! A tel point que la gente féminine peut désormais être comparée à une « tribu d’amazones ». Loin d’être effrayé par ce terme, Monsieur Teo est parti enquêter !

Pour comprendre la symbolique, il est important de revenir aux origines du terme. Tout d’abord, il faut savoir que dans la mythologie grecque, les Amazones étaient des femmes guerrières qui vivaient séparées des hommes. Elles triomphaient souvent face à eux sur les champs de bataille, ce qui leur donnait un caractère redoutable. De plus, une caractéristique physique les rendait différenciables, elles subissaient une ablation du sein droit pour pouvoir tirer à l’arc.

Aujourd’hui, nombreuses sont les femmes qui estiment ne plus avoir besoin des hommes pour se réaliser. Ce sont donc les Amazones nouvelle génération ! Les guerrières des temps modernes.

Il n’y a qu’à regarder les Pussy Riot ou encore les Femen pour comprendre cette mouvance sociétale.

De manière moins guerrière, on voit apparaître un nouveau genre de groupe.

Pour exemple, de nombreux projets professionnels ont vu le jour ; menés tambour battant par des femmes, ils sont devenus de véritables institutions.

En 2013, un projet visant la défense et la sauvegarde du savoir-faire français a, également, été initié par des femmes. Il s’agit des Atelières. Ce projet d’atelier de façonnage haute-couture, lingerie et bain, avait été initié par Muriel Pernin lors des licenciements d’ouvrie-e-s Lejaby. L’aspect féminin du nom fait quelque peu écho aux couturières qui ont pris en main leur destin pour continuer d’exercer leur métier.

Ce mouvement n’exclu pas les hommes, cependant on vit une sorte d’inversement des rôles et de la parité.

Les bandes féminines prennent de l’ampleur car les femmes savent depuis toujours que c’est l’union qui fait la force !

Monsieur Téo vous l’a dit plusieurs fois dans les précédentes Mini-News, nous sommes dans l’air du partage et du rassemblement. Cependant, il semblerait, que cette unité soit dotée d’un caractère fortement féminin.

Alors ouvrez l’œil, vous risquez de voir les tribus féminines se multiplier autour de vous !

En bref, la collaboration est féminine !

 

57158_chloe_fw2009_1_122_1080lo Pussy_Riot pulco-pub Chanel-spring-summer-2013-640x416 girls-nouvelle-it-serie-L-72R6se

 

1236146_238361356288723_2095152087_n