016

Gros plan sur Guillaume Renusson*

Cette semaine Monsieur Téo, qui garde un œil sur tout, tient à vous présenter un jeune talent sarthois. Il a 23 ans et il s’appelle Guillaume Renusson. Après un début au Lycée Montesquieu puis dans un cursus Hypokhâgne Khâgne, il poursuit ses études à Science Pô Rennes. C’est à ce moment qu’il sent que son avenir ne se jouera pas dans ce domaine mais plutôt dans l’univers du cinéma.

À 21 ans, il réalise son premier court-métrage « Un retour en avant ». Court-métrage remarqué par Allo Ciné et mis en avant dans la page « News » du site.

Un premier film qui n’a coûté que 200 euros, mais qui n’a tout de même pas lésiné sur les moyens mis en œuvre : tournage dans le bureau d’Antoine Gallimard ainsi que les jardins de cette même maison d’édition ; en ce qui concerne les comédiens, le jeune réalisateur a proposé à Hélène Vincent, Henri Courseaux, Marius Colucci et Vanessa Guide de participer gracieusement au projet.

0bis8

Depuis, Guillaume Renusson a bien avancé. Il réalise pour le Festival Nikon « Je suis fan », une vidéo de 2min sur alzheimer : « Je suis le mal aimé » qui raconte l’histoire de Michel , un septuagénaire qui trouve une photographie de Claude François dans les affaires de sa femme. Dés lors, une question l’obsède : Qui est cet homme ?

Au début de l’année, il est récompensé au Mobile Film Festival et félicité par Gad Elmaleh (jury) pour son court-métrage « Une minute de silence ». Il reçoit une bourse de15 000 euros de la part de BNP Paribas pour l’aider à financer son prochain film.

« UNE MINUTE DE SILENCE est la révélation de cette 8ème édition. En une minute, Guillaume Renusson nous fait plonger dans une ambiance à la « Festen » (le film culte de Thomas Vintenberg). Avec beaucoup d’implicite et de délicatesse, Une minute de silence traite en effet du thème difficile de l’inceste. Un jeune sourd et muet d’environ 8 ans révèle à son frère les attouchements dont il a été victime par son grand-père actuellement dans le coma, pendant que la famille prie justement pour son salut…Sans pathos avec un sens très juste des plans et de la direction d’acteurs, le court de Guillaume Renusson a su toucher tous les membres du jury. »

Dans ce dernier court, on remarque qu’un acteur a suivi Guillaume Renusson, il s’agit de son petit frère Alexandre Renusson. Déjà très bon dans la première réalisation, il démontre encore une fois son charisme et son jeu d’acteur.

Une famille de talents en somme !

0ter7

Son prochain projet ? Un biopic de Patrick Dils que l’on attend avec impatience.

Monsieur Téo et l’équipe Strateo* lui souhaitent de continuer sur sa lancée avec autant de passion et plaisir.

Coupé !

 

Références

Images extraites de Blended

Citations extraites du site BNP