Haribo-goldbaeren-2007

Au revoir Mr Haribo !*

Hier, une bien triste nouvelle est venu frapper nos oreilles : le plus grand patron des bonbons nous quittait.

Sensible à l’âme d’enfant qui se cache en chacun de nous (Mini News #11), Monsieur Téo a décidé de rédiger un article sur celui qui a alimenté l’enfance de générations entières.

Il était une fois…

En 1920 le confiseur Hans Riegel (1893-1945) lance une marque de bonbons à Bonn. Sans le savoir, ce monsieur venait de créer une histoire de famille qui allait connaître un succès international !

Appelée HARIBO en référence à l’inventeur et ses origines (Hans Riegel de Bonn), la légende veut que la marque débute avec seulement un sac de sucre, un chaudron, une plaque de marbre et un four à briques.

Lorsque Hans Riegel père meurt en 1945, c’est son fils (du même nom) qui reprend les rênes de la société avec son frère Paul (mort en 2009). Pendant que l’un s’occupe du développement technique et l’autre du marketing et de la distribution, la fratrie va bâtir la renommée Haribo en très peu de temps.

header_article_tmpphpTWow9M

Mort hier à 90 ans, Hans Riegel fils était encore très présent dans ses bureaux de Bonn. 67 années de travail qui portent leurs fruits : 6 000 personnes sont employées dans le monde, 15 usines en Europe dont 3 en France, une exportation dans plus de 110 pays et un chiffre d’affaires évalué à 1,8 milliard d’euros en 2012.

n8d8zgtx

Tout a commencé avec des bonbons à la réglisse, mais d’autres produits sont venus s’ajouter. L’ourson gélifié est d’ailleurs devenu le produit phare de la marque.

Si Haribo est autant apprécié dans le monde entier c’est certainement parce que les bonbons s’adaptent aux goûts de chacun, aux marchés et au pays. Pour exemple, les fraises Tagada ou encore les Dragibus sont des spécialités exclusivement françaises. L’ourson quant à lui est dur en Allemagne mais mou dans d’autres pays !

Avec un slogan identique depuis 1930, Haribo, c’est une enseigne familiale pleine de souvenirs qui fait (re)vivre l’enfance et l’insouciance qui va avec.

Alors on dit merci à Mr Hans Riegel car, grâce à lui, « Haribo c’est beau la vie, pour les grands et les petits » !

 

Haribo___the_second_by_vickygraphy